Narilata

Repaire de l'Ordre de Narilata


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Origine de Narilata

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Origine de Narilata le Dim 4 Mar - 22:36

Oriyel

avatar
Emeralata
Une guerre implacable s’est mise en marche entre Molag Bal et Tamriel. Une autre guerre s’est déclenchée entre Tamrielens, pour la couronne d’Empereur.

Même si Oriyel répugne à l’idée qu’un conflit armé de ce type se soit étendu dans tout le territoire alors même que le Prince Daedra Molag Bal menace Nirn, elle est persuadée que cette guerre est désormais inarrêtable et qu’il faut couronner un Empereur afin de pouvoir se consacrer exclusivement et de façon unifiée au combat contre Molag Bal. Tant qu’aucune alliance n’aura pris définitivement le dessus sur les deux autres, les combats perdureront et n’auront de cesse d’affaiblir Nirn et de renforcer le Prince Daedra par leurs luttes intestines.

Oriyel a fait son choix, ce sont les premiers nés, les descendants des architectes et des constructeurs de la Tour d’or blanc qui doivent unifier Tamriel. Elle soutient la reine Ayrenn, en revanche, elle rejette complètement toute organisation ou tout Altmer ayant comme credo la supériorité des Hauts elfes. Son combat est clair : l’Héritage voilé est son ennemi principal. Elle surveille également de près le Thalmor afin que les récentes infiltrations de l'Héritage voilé ne se reproduisent plus.
En tant qu'elfe des bois, Oriyel à du recul sur la "communication" des Hauts-Elfes. Elle sait combien leur attitude souvent supérieure, vis à vis des non Mers et même parfois aussi des Khajiits et Bosmers peut porter préjudice à leur message de paix et d'unité au nom de la Reine Ayrenn pour le Domaine Aldmeri. Un des objectif de Narilata est de promouvoir le Domaine à travers une communication basée sur la bienveillance et non la condescendance.
Elle croit en l’intelligence et la capacité des plus sages des Mers à rassembler et unifier chaque race de Tamriel, non pas en désignant leurs différences comme des tares mais comme des dons et des atouts. Elle croit en la capacité d’unifier sans dénaturer les cultures et les traditions de chaque peuple. Elle croit en la création d’un conseil fort constitué d’Ambassadeurs élus par chaque peuple de Tamriel pouvant siéger aux cotés de l’Impératrice et auprès duquel elle prendra conseil.

Les elfes doivent faire naître un nouvel Ayleidoon, sans esclavage, sans racisme, en respectant chaque peuple de Nirn et en l’aidant à évoluer sur la voie de la connaissance de la prospérité.

Après un événement surnaturel vécu en Cyrodiil (cf Abatarn dans Récits RP), Oriyel décide de fonder Narilata, la Lumière Implacable en Ayléide. Lumière implacable devant mettre à jour les sombres manigances des ennemis du Domaine et de Tamriel. Se faisant un devoir d'éclairer les esprits les plus obscurs, d'apporter une lumière porteuse d'espoir, la lumière salvatrice qui réconforte les opprimés et éclaire leur chemin.

La lumière était pour les elfes de l'intérieur un des éléments primordiaux supplantant le feu dans les cultures humaines. Pour les Ayléides, le feu n'était qu'un sous-produit de la lumière. Les puits Ayléides encore présents et actifs notamment aux abords de la tour d'or blanc ont été construits pour recueillir la puissante lumière des étoiles, un procédé d'une extraordinaire maîtrise tant technique que magique.

La Lumière est l'arme qu'à choisi Oriyel, sous l'impulsion du Seigneur Ayléide Elrundaar le Juste (cf Abatarn) pour éclairer la voix du Domaine Aldmeri, pour offrir une nouvelle vision aux Tamriélens, différente du discours sécuritaire et du comportement parfois suffisant du Thalmor. Pour Oriyel, les altmers partisans de l'Héritage voilé sont des faibles d'esprits tout comme l'ont été les Ayléides esclavagistes à l'Ere Méréthique, ce qui a entraîné leur perte à tous, anti-esclavages comprit. Ces derniers ont finis par éprouver la trahison des hommes après s'être ralliés à Alessia. Les humains commandés par leur soif de vengeance ont orchestré le génocide méticuleux des Ayléides et de leur culture extraordinaire, alors même qu'ils étaient les vassaux légitimes d'Alessia. Leur exil les a perdus aux quatre coins de Tamriel. Le Val boisé a été l'un de leur refuge où ils sont devenus des "Elfes sauvages", ils ont finis par se mêler à la population locale jusqu'à disparaître totalement...

La Tour d'or blanc que les Coloviens se plaisent à regarder en considérant cette merveille architecturale comme leur capitale impériale n'est autre qu'une prouesse Ayléide : Abagarlas. Il est temps que les Elfes reprennent leur place au cœur de leur propre création et donnent naissance au nouvel Ayleidoon...

Voir le profil de l'utilisateur http://narilata.forumactif.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum