Narilata

Repaire de l'Ordre de Narilata


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Campagne en Haute-Roche -2ème partie-

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Oriyel

avatar
Emeralata
En combattant les daedras près de Koeglin à Havre-Tempête, notre Templière Rhillian, qui surveillait nos arrières a mystérieusement disparu. Notre magicienne Astéra à peu de temps après été contactée par une apparition de la Guilde des Mages et à dû se rendre à Haltevoie sans plus d'informations.

Après avoir fouillé les lieux et retourné chaque pierre du village jusqu'à la Ferme de Nurin sans rien de trouver, Oriyel à rallié Haltevoie pour retrouver Astéra à la Guilde des Mages. Là, les spéculations allaient bon train. Alvur Baren et Lanobert Emain penchaient pour un nouveau tour de Sheogorath mais la majorité évoquait ces failles spatio-temporelles induites par le Prince Daedras Molag Bal et ses sbires. Le Magistère nous conseilla vivement de détruire toute manifestation daedrique sur notre chemin pour affaiblir le champ vibratoire de ces anomalies et espérer pouvoir libérer Rhillian du plan dans lequel elle doit être bloquée. Il ajouta d'un air grave que nous n'étions malheureusement pas à l'abris de nous retrouver nous même aspiré dans une de ces failles et qu'il fallait être vigilant. Constatant notre inquiétude face à cette révélation, il haussa les épaules avec impuissance en nous concédant qu'à l'heure actuelle, aucune solution viable n'avait encore été trouvée pour rétablir durablement le champ vibratoire de Nirn.

Connaissant les risques, nous décidons toutefois de continuer notre campagne à partir de Haltevoie et de mettre tout en oeuvre pour détruire toute manifestation daedrique sur notre passage.

De Haltevoie nous rallierons Taillemont, puis Pointe-nord où nous prendrons un bateau pour la Forteresse de Morkul. De là nous descendrons en direction de la Porte des Marchands pour rallier Bangkoraï. Nous traverserons Abondance pour ensuite nous enfoncer dans Havre-Tempête par l'Est jusqu'à revenir à notre point de départ.




Dernière édition par Oriyel le Lun 7 Mai - 12:00, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://narilata.forumactif.com
Du moment que je suis prévenu à l'avance, je devrais être dispo tous les soirs de cette semaine !

A bientôt Smile

Voir le profil de l'utilisateur

Oriyel

avatar
Emeralata
Quelques jours passèrent et les renforts attendus arrivèrent au port de Haltevoie. L'Orc Skouma, suivi de l'Altmer Aenyelinwe et du Bréton Nyello me retrouvèrent devant la Guilde des Mages. Astéra quant à elle préféra continuer encore un peu l'étude des récentes recherches sur la question des plans vibratoires et des champs magnétiques, dans l'espoir de découvrir quelque chose qui nous aiderait à ramener la Templière.

J'avais ouïe dire qu'un peu plus au nord une ancre apparaissait régulièrement. Tout Haltevoie en parlait en tremblant et bénissait les valeureux combattants qui passaient leurs jours et leurs nuits à surveiller et anéantir les tentatives d'invasion daedrique.

Cela faisait plusieurs jours que les abords de Haltevoie étaient calmes, mais à entendre les vétérans des ancres que nous croisions, ce n'était qu'une question d'heures..."Ça se sent, dans l'air...cette odeur de soufre...ces reflets sur les nuages. Ça approche." nous lança l'un d'eux, la joue gratifiée d'une longue cicatrice. Et contre toute attente, il avait vu juste... Peu de temps après, le ciel s'assombrit dangereusement..

Après un féroce combat, les forces de Molag Bal furent repoussées par une armée d'aventuriers et de soldats.

Plus que la joie d'avoir vaincu pour un temps les forces du Prince des manigances, nous avions l'espoir que Rhiliann soit délivrée de l'anomalie qui la piégeait. Nous avons cherché un long moment autour des décombres fumants de l'ancre sans rien trouver. Au moment où notre espoir commençait a s'éteindre la templière apparue devant nous, droite comme un "i", comme si rien ne s'était passé. Elle n'avait aucun souvenir des évènements, ni aucune notion du temps écoulé. Elle fut bien surprise de se retrouver a plusieurs kilomètres du dernier lieu qu'elle avait foulé, et de constater les effusions de joie des membres de l'Ordre alors qu'elle n'avait rien vécu de l'inquiétude qui nous avaient animés durant ces derniers jours.



Une fois les explications délivrées à la rescapée, nous partîmes en direction de Taillemont, puis de Pointe Nord où, sur notre route, les civils en difficultés purent compter maintes fois sur notre secours.



Épuisés par notre périple, je décidais de nous laisser quelques jours de repos aux abord de Pointe Nord avant de prendre le bateau en direction de Wrothgar...


_________________
Oriyel
Emeralata
Fondatrice de Narilata & Centurion du Domaine Aldmeri
Voir le profil de l'utilisateur http://narilata.forumactif.com

Oriyel

avatar
Emeralata
Le rendez-vous était fixé au petit port de Pointe-Nord. Le matin, Nyello m'avait partagé son souhait d'étudier les plantes de la région, en féru de botanique qu'il est. Je l'autorisais à prendre le temps nécessaire à ses recherches et partais au port. Aenyelinwe me rejoint peu après, et m'annonça que Rhiliann avait reçu un message d'importance qui nécessitait son départ immédiat. Tout en espérant que rien de grave n'était arrivé, je réservais mes demandes d'explications à la Templière pour plus tard.
Skouma arriva peu après, suivi d'Astéra et de Del'ilah. La jeune Khajiit avait cravaché sec depuis Haltevoie pour retrouver notre trace et se joindre à notre périple. Nous étions tous prêts à embarquer.




J'avais réussi a dégoter un petit bateau dirigé par un vieux loup de mer au visage torve et à la peau creusée par le sel. J'avais eu quelques difficultés à convaincre l'homme de nous emmener jusqu'à la forteresse de Morkul. Il était fort réticent a entreprendre cette traversée qui durait à peine quelques heures. Un gain de temps sur lequel j'avais décidé de ne pas faire une croix. Après de houleux échanges, une rondelette bourse d'or avait fini par le convaincre.

Peu après avoir vu le port disparaître dans la brume, le vent commença a se lever, le ciel s'assombrir. Des vagues de plus en plus violentes s'écrasaient contre la coque. Nous nous tenions comme nous le pouvions au bastingage, nos montures attachées les unes aux autres sur le pont étaient affolées et ruaient en tous sens. Le vieux loup de mer nous criait des directives que nous entendions à peine tant les rafales mugissaient dans les voiles... Leur toile se déchira, et une ombre assombrit la lueur des étoiles. Une vague énorme déferla sur nous, projetant le navire sur des récifs...





Je me réveillais sur une côte inconnue étendue sur la plage, les yeux irrités par le sel, le corps fourbu. Autour de moi, Aenyelinwe, Skouma, Del'ilah, se redressaient lentement. Astéra, elle, était étendue dans l'eau à quelques mètres, inerte. Un filet de sang coulait de sa chevelure blonde. Après de longues minutes d'inquiétude elle ouvrit les yeux. Elle était sauve mais le choc fut violent. Les recherches sur la plage pour trouver nos montures et le capitaine du navire furent vaine. Il nous fallait désormais trouver un endroit où nous réchauffer et reprendre quelques forces. Nous partîmes à pieds le long du sentier sans savoir où nous étions. Avions nous dérivé par l'Ouest, l'Est...le nord peut être? La présence d'un camp de brigand dans la forêt nous conforta dans l'idée que nous ne devions pas être totalement isolés. Une fois que les malandrins furent chassés, nous nous rassemblèrent autour du feu quelques minutes et profitèrent des vivres trouvés dans leurs réserves.



Des voix entendues non loin nous firent quitter les lieux rapidement. Une petite heure de marche nous amena à un village Orc surplombé par un tertre. Nous étions bel et bien en Wrotghar. A notre arrivée, des cadavres jonchaient le sol. On nous demanda de l'aide en échange des montures qui nous faisaient défaut. Le village avait été attaqué par des Draugr du tertre des exilés, au dessus des habitations. Iil fallait les détruire jusqu'au dernier afin de mettre un coup d'arrêt aux attaques. Malgré notre épuisement, je décidais d'accepter l'offre des Orcs. Astéra resta au village pour se reposer, encore trop faible pour se battre.

Le tertre grouillait de Draugr jusque dans les dernières salles. Ils furent traqués toute la nuit durant..



Les derniers Draugr éliminés, nous retrouvions la surface pour respirer l'air frais du matin...et goûter un repos bien mérité au village..


_________________
Oriyel
Emeralata
Fondatrice de Narilata & Centurion du Domaine Aldmeri
Voir le profil de l'utilisateur http://narilata.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum